La Robe-Cathédrale : Une œuvre surdimensionnée de l’artiste Carole Simard-Laflamme

Le 6 juillet a eu lieu l’inauguration de la Robe-Cathédrale à la Cocathédrale Saint-Antoine-de-Padoue. Cette œuvre surdimensionnée de l’artiste plasticienne Carole Simard-Laflamme sera exposée du 8 juillet au 4 septembre.

 

Clin d’œil à l’Homme de Vitruve de Léonard de Vinci, cette œuvre monumentale est constituée de douze rangées comprenant huit modules accrochés l’un à l’autre et suspendus au plafond par des fils de métal. Au total, la robe mesure quatre mètres de large, a une hauteur de six mètres et a une profondeur de douze mètres.  Elle pèse au maximum 96 kilos.

 

Pas moins de 400 individus de cultures différentes ont participé à la création de la Robe-Cathédrale ; chacun ayant offert des bouts de tissus de récupération témoins de leur vie et de leur histoire. Chaque pièce est accompagnée de son témoignage. Le tout forme un magnifique univers d’étoffes fragmentés aux origines diverses.

 

Avec son œuvre, Carole Simard-Laflamme veut marquer nos différences et notre unicité. Le tissu, c’est nous. Chacun laisse une trace de son identité personnelle, de ses héritages, amours, espoirs et désirs. Le tissu réconforte, raconte des souvenirs et le passé de chacun. Toutes ces pensées s’enlacent, s’entrecroisent et se greffent afin de regrouper les cultures à travers leurs propres histoires et symboles.

 

Déjà exposée à l’église Saint-Eustache de Paris, La Robe-Cathédrale sera est de passage à Longueuil pour une durée limitée. Ce projet est en correspondance avec le Musée de la civilisation à Québec qui présentera cet été la Robe des nations de Carole Simard-Laflamme.

Partagez...
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Leave A Reply


+ 8 = quinze